Les écoles supérieures de commerce en France


Les "écoles supérieures de commerces" en France sont nombreuses et la plupart sont privées. Elles préparent aux métiers du commerce du marketing du management de la finance de la gestion de production ou encore de la communication publicité. Ces techniciens et cadres sont un maillon fort et nécessaire de l'économie nationale. Le cursus s'étalent généralement sur 4 ou 5 ans. Le premier diplôme est le L3 soit l'équivalent de la licence ensuite le M1 ou Master 1 et le M2 ou Master 2.

Les étudiants sont très attirés par ses établissements du "Business School". 213 écoles sont référencées dans cette catégorie à ce jour et elles sont éparpillées sur l'ensemble du territoire. Le coût peut être l'un des facteurs les plus importants. Celui ci varie beaucoup selon le prestige et la qualité de l'enseignement. Parmi les plus réputées on distingue la HEC de Paris ou "Hautes Études de Commerce" qui propose une vingtaine de filières dont la fameuse MBA. Elle est la lauréate du Palmarès des Écoles de Commerce de France qui est établit chaque année. Mais elle est aussi par conséquent la plus chère. On retrouve aussi dans le top liste "l'école de Management" de Lyon "l’ESCP Europe" et l'ESSEC de Cergy-Pontoise.

L'admission dans les écoles de commerce se fait sur concours. L'inscription se fait souvent avant le mois de mars pour une rentrée en septembre et elle est payante et souvent non remboursable. Elle peut coûter entre 75 et 350 euros selon le type de concours. Chaque école possède ses propres critères de sélection et donc son concours. Le mieux est donc d'opter pour 2 ou 3 établissements offrant la filière que vous recherchez pour avoir plus de chance.

Bien sur ces études ont un coût. Ils peuvent varier de 3 000 à 10 000 euros par an. Pour HEC par exemple la barre des 10 000 est largement dépassée avec 11 900 euros par an pour les étudiants non boursiers. Les frais de scolarité pour les étudiants étrangers hors UE sont encore plus élevés puisque cela peut atteindre 17 500 euros par an. .