étudiants étrangers en France, etudiants étrangers en France, les grandes ecoles en france,
Etudes en France

ETUDES SUPERIEURES EN FRANCE, ETUDIER A PARIS, LYON, MARSEILLE ...


Etudier en France dans une grande école.
Les équivalences et les diplômes

  

» Formulaire d'inscription «  Recrutement étudiants »



HOME > ETUDIER EN FRANCE


INFOS PRATIQUES

Les équivalences et les diplômes
Les jeunes étudiants étrangers en France
Chiffres et infos
Recruter des étudiants étrangers pour étudier en France
La santé des étudiants etrangers en France
Les formalités pour être en régle en France
Le logement des étudiants en France

Assurances Etudes en France et pays Etrangers

ETUDIER EN FRANCE

INFOS

Etudes supérieures en France

Etudier en France

La bourse pour les études en France
L'hebergement en colocation
Les écoles supérieures de commerce
Les villes étudiantes dynamiques
Etudier a Toulouse
Les universités en France
Etudier à Lyon etudiants a Lyon
Etudier à Paris, etudiants a Paris
Etudier en France dans les meilleures grandes ecoles
Etudier à Bordeaux
Etudier à Lille
Etudier à Marseille
Etudier à Strasbourg, etudiant à Strasbourg
Etudier a Montpellier, etudiant a Montpellier
Etudier a Nice, etudiant a Nice
Formalités pour les etudiants etrangers en France
Le logement des etudiants
Etudier a Aix-en-Provence, etudiant a Aix-en-Provence







Les Diplômes et équivalences
Les Diplômes et équivalences, un système harmonisé dans toute l'Union européenne
Si vous êtes titulaire du baccalauréat français, ou encore d'un diplôme de fin d'études secondaires obtenu dans un autre pays, dans ce cas vous pouvez démarrer vos études supérieures en France

- mais attention seulement dans le cas de la maîtrise parfaite de la langue française à un niveau adapté au choix de la formation envisagée.


Cependant il faut savoir que les procédures d'admission varient en fonction du type d'établissement et aussi de la filière choisie.
Table des matières Cursus et filières
Contrôle des connaissances, la validation des acquis
- Diplômes et équivalences
- Organisation des cours Diplômes, ECTS, Équivalence, les Études

Les diplômes
L’enseignement supérieur français applique le système connu sous l'appellation "LMD" pour
"Licence – Master - Doctorat", commun à la plupart des pays de l'Union Européenne.
Enfin ce système est destiné à faciliter la mobilité étudiante à l’intérieur de l’Europe comme partout dans le reste du monde.
L'attribution des diplômes structurés autour du (L-M-D) est basée sur le nombre de semestres d’études effectués depuis l’entrée dans l’enseignement supérieur et leur correspondance en crédits ECTS :
- La Licence : elle nécessite 6 semestres d'études aboutissant à l'obtention de 180 ECTS donc 3 années d’études
- Le Master : nécessite ensuite 4 semestres d'études autorisant l'obtention de 120 ECTS supplémentaires, au total 5 années d’études- 300 ECTS
- Le Doctorat : il est obtenu après une période de 16 semestres, cela représente 8 années d’études

ECTS : Le système européen de transfert de crédit
La validation internationale des diplômes ainsi que des formations reposent, au sein de l'Union Européenne, sur un système de crédits communs, appelé ECTS (Système Européen de Transfert de Crédits).
Les crédits ECTS obtenus peuvent être capitalisables et aussi transférables, ou encore dans le cas d'un parcours d'études dans plusieurs établissements européens.
A savoir que les diplômes nationaux de l’enseignement supérieur français sont strictement soumis au contrôle de l’Etat :
les diplômes nationaux délivrés par les universités ou encore d'autres établissement publics, exigent certains critères de qualité qui s'applique à tous et possèdent la même valeur quel que soit l’établissement qui les délivre.
Le diplôme d’ingénieur est un diplôme national et les écoles qui le délivrent sont habilitées par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI).
Idem pour les écoles de commerce et de management reconnues par l’État, dont les diplômes sont visés par le ministère de l’Éducation nationale.
Cependant il faut savoir que certaines de ces écoles ont également obtenu des labels ou des accréditation internationales.
Par ailleurs les écoles d’art, les écoles spécialisées sont également soumises à des certifications nationales.

Les équivalences
Il faut savoir qu'il n'existe pas en France d'équivalence automatique entre les diplômes étrangers et les diplômes français.
Chaque établissement affiche ses propres conditions d'admission, en fonction du parcours préalable de l'étudiant et des exigences de la formation envisagée.
Cela permet de mettre en place des promotions homogènes et ainsi de garantir le niveau des formations dispensées.

ENIC NARIC FRANCE
- peut établir une reconnaissance de niveau atteint dans le système éducatif étranger par rapport au système français.
Cette attestation ne constitue pas une équivalence, mais elle est parfois demandée par les établissements d'enseignement supérieur.
Le centre français ENIC-NARIC chargé de la reconnaissance des diplômes
Le centre d'information sur la reconnaissance académique et la reconnaissance professionnelle des diplômes (ENIC-NARIC) est composé de deux réseaux.

Le NARIC
Le NARIC a été créé en 1984 à l’initiative de l’Union européenne dans le cadre de la mise en place du Processus de Bologne qui vise à développer la mobilité en Europe.
* Il établit des attestations de niveau d'étude pour les étrangers,
* Il renseigne sur les différents systèmes éducatifs
* Il donne des informations sur les procédures à suivre dans le but d'exercer une profession réglementée
Sachez que chaque rectorat possède un service partenaire du NARIC.

Le réseau ENIC
Le réseau des ENIC a été initié par l'UNESCO et aussi par le Conseil de l'Europe en l'an 1997.
Dans les pays de la zone Europe, les ENIC fournissent des informations concernant l'enseignement supérieur sur :
- la législation (reconnaissance, assurance qualité, L.M.D., E.C.T.S., Supplément au diplôme et V.A.E.) les statistiques, le système des diplômes nationaux
Les degrés des diplômes
La licence-licence générale
Le dispositif français crée un nouveau diplôme de licence qui se prépare dans une durée de six semestres.
Il se substitue à l'ancien diplôme d'études universitaires générales (D.E.U.G.) en deux ans suivi de la licence en seulement un an.

Par ailleurs
- les brevets de technicien supérieurs (B.T.S.)
- les diplômes universitaires de technologie (D.U.T.)
- les diplômes d'études universitaires scientifiques et techniques (D.E.U.S.T.) et la licence professionnelle demeurent.
Les étudiants de B.T.S., D.U.T. ou D.E.U.S.T. ainsi que les élèves des classes préparatoires aux grandes écoles peuvent demander à intégrer la préparation de cette nouvelle licence.

Les étudiants ayant obtenu leur B.T.S., D.U.T. ou D.E.U.S.T. ou ayant validé les quatre premiers semestres de la nouvelle licence peuvent avoir accès pour une licence professionnelle qui se prépare en deux semestres.

La licence professionnelle
En particulier, il faut savoir que la licence se prépare sur une durée de 3 ans juste après le baccalauréat, à l'université.
Toutefois elle existe dans la qua si-totalité des disciplines et des divers secteurs d'activités.
- La première année de licence est moins spécialisée et plus recentrée sur les fondamentaux (nouvelles technologies, méthodologie, expression écrite et orale...).
- La deuxième année de licence constitue l'étape d'entrée dans la spécialisation disciplinaire.

Découverte du monde du travail, professionnel pour les étudiants (séminaires, forums, tutorat d'entreprise...).
Au cours de cette année, le suivi du projet personnel de l'étudiant est assuré.
- La troisième année de licence : c'est l'année de finalisation du projet d'études sur la base de l'affermissement des connaissances disciplinaires et des compétences acquises.
A terme, tous les étudiants diplômés de licence effectueront un stage validé dans le cursus (dans l'administration, l'enseignement, ou l'entreprise).

Le master
A l'issue de la licence, les étudiants peuvent préparer le diplôme de master qui sanctionne des parcours types de formation initiale ou continue répondant à un double objectif :
préparer les étudiants, par les études doctorales, à se destiner à la recherche, le but de bénéficier d'une qualification et une insertion professionnelle de haut niveau.
Il se prépare en quatre semestres (équivaut à un diplôme bac + 5 années d'études).
Le diplôme national de master, délivré au nom de l'État et bénéficiant de sa garantie, est obtenu après l’acquisition de 120 crédits capitalisables, répartis sur 4 semestres, après la licence.
La formation dispensée comprend des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués et, lorsqu'elle l'exige, un ou plusieurs stages.
Elle comprend également une initiation à la recherche et, notamment, la rédaction d'un mémoire ou d'autres travaux d'études personnels...

Le doctorat
A l'issue du cursus Master, les étudiants peuvent avoir accès et donc s'inscrire dans l'objectif de préparer un doctorat.
Tous les étudiants titulaires du grade de Master peuvent poser leur candidature à une inscription en thèse de doctorat, qu'ils aient obtenu un diplôme de master voie recherche
- ou voie professionnelle, ou encore qu'ils soient titulaires d'un titre d'ingénieur ou un diplôme d'école supérieure de commerce, ou encore le grade de Master.
La durée de préparation du doctorat est en règle générale de trois années (il correspond à un diplôme bac plus 8 années d'étude).
Le doctorat se prépare dans une durée de trois ans après un master.
Après l'aboutissement des études supérieures, il équivaut à un niveau bac + 8 années d'études.
Cependant le contrat doctoral est proposé aux doctorats, qu'ils soient recrutés par les établissements publics d'enseignement supérieur ou de recherche.
D’une durée de trois ans, il apporte toutes les garanties sociales d’un véritable contrat de travail conforme au droit public et donne issue à une rémunération minimale.


Aix en Provence - Amiens - Bordeaux Brest Clermont-Ferrand - Grenoble - Lille - Lyon - Marseille - Montlucon -  Montpellier -  
Mulhouse
- Nantes - Nice - Orleans -  Paris -  Pau -  Poitiers -  Strasbourg -  Toulouse  -  Tours  - Vannes

Copyright Expat 2013
Mentions legales